Livraison offerte en France métropolitaine à partir de 50€ d'achat

CONSOMMER MOINS, CONSOMMER MIEUX

Le minimalisme infuse les formulations mais aussi la philosophie de Feï. Consommer moins mais mieux. Dans tous les domaines. Fairouz Ammour est intimement convaincue de cette urgence.

Chaque jour, on utilise jusqu’à dix produits sur le corps – entre le gel douche, le shampoing, la crème de jour et de nuit, le démaquillage, le sérum et désormais le gel hydro-alcoolique. En plus de perturber le microbiote cutané, l’industrie cosmétique accélère progressivement la destruction des ressources. La réalité s’impose : d’ici 2050, l’eau sera une denrée rare.

La 
cosmétique solide propose d’inverser la tendance. De produire et d’acheter en conscience.

1 camion transportant La Poudre Feï
équivaut à 7 camions de gels lavants et/ou shampoings liquides.

Feï prône les gestes simples, et l’éducation. Nous constatons que les habitudes changent. Utilisez la Poudre Feï et participez quotidiennement à l’épuration naturelle des eaux usées.
 
Ne peut-on rêver, qu’un jour, les probiotiques évacués dans les eaux de rinçage remplacent entièrement l’eau de Jave

Feï Paris I Coffret Poudre lavante 4 en 1

TOUJOURS À L'ÉCOUTE

Feï Paris I Coffret Poudre lavante 4 en 1

De la peau, des autres, de la planète et de son instinct.
Comme sa fondatrice Fairouz Ammour, la marque Feï veut instaurer une discussion avec ses initiés. C’est une marque qui parle, qui interroge mais aussi qui écoute.

  • Quelles sont vos attentes beauté ?
  • Quelle formule préférez-vous ?
  • Comment peut-on améliorer un étui, un flacon, une composition ?

Feï crée une communauté concernée par l’impact écologique de l’industrie cosmétique. Elle entend et accepte tous les conseils.

Sa création est en constante évolution dans le but de satisfaire les plus hautes exigences. Feï écoute pour mieux comprendre. La science mais les signes, aussi.

Lorsque Fairouz était enfant, sa mère la confiait parfois à sa meilleure amie et voisine. Celle-ci, d’origine russe, lui lavait les cheveux avec du pain rassis, qu’elle trempait au préalable pour le ramollir, avant de l’appliquer en masque puis de rincer. Du haut de ses 6 ans, la petite fille avait baptisé ce rituel « le bain au pain de Sveta ».

C’est au moment où elle découvre la molécule d’argile pontée sur un salon cosmétique que ce souvenir enfoui remonte à la surface. Quoi de plus naturel que du pain rassis ? Du levain donc, déjà, des probiotiques.

Une histoire d’émotion, et de belles synchronicités.

Mon Panier (0)

Panier